mardi 1 septembre 2015

Une journée festive à montagne art…(acte 1)

Le lieu de rendez-vous était tout en haut de la route qui monte et monte en lacets depuis l’immense plan d’eau du barrage de Taksebt. Une route de montagne balisée d’arbres majestueux dont des eucalyptus plusieurs fois centenaires.


Sans crier gare, soudain l’on est pris dans le grouillement de Larba Nath Irathen, son incroyable circulation de véhicules… Puis dans un tournant en épingle au cœur de la ville, à la terrasse d’un petit café, quelques amis sont déjà autour de Malek Amirouche qui déroule fièrement le banner de montagne art. On reconnait de suite les chanteurs compositeurs Belaid Tagrawla et Rabah Ouferhat ainsi que la slameuse Kahina avec caché derrière elle le conteur Fares Idir…


Sortis du café, Malek Amirouche tient à me présenter, comme il dit « à l’un de mes rares amis de Fort National, le patissier Mohamed Djebbar, qui m’aide et m’accompagne dans mes actions ». Photo souvenir…


Puis on se suit en voitures pour sortir de Larba Nath Irathen en grimpant encore vers le lieu choisi pour le déroulement de montagne art. En bordure de route, des chevaux lâchés en liberté. Autre série de photos à ne pas  rater, bien sur !


Et nous voilà enfin arrivés au lieu dit Aboudid, à 1076 mètres d’altitude. Ce lieu réunit dit-on les 40 saints de la région de Larba Nath Irathen et ses tribus sous une kouba unique et modeste. Un espace sacré où les femmes de partout venaient à pieds en pèlerinage jusqu’aux années 80… Aboudid, signifie aussi le tronc d’arbre qui fait fonction de pilier du toit de la maison… Un lieu aérien planté de frênes (adardar) et d’églantiers qui domine les crêtes de montagne boisées, les villages et leurs toits de tuiles, les vallées… Loin vers l’est, Icheriden, le dernier village écrasé par la férule colonialiste en 1857…


PREMIERS ECHANGES HEUREUX

En attendant le couscous de 15 heures, servi par Da Belaid le gérant de l’ELENI Club de Larba Nath Irathen, les premiers participants se sont assis sur des troncs d’arbres autour de tables de bois, à l’ombre dense des feuillages. Magie d’artistes: on se raconte des anecdotes et l’on rie, on se rappelle le bon vieux temps, les années de galère et on chante dans la joie, on tape des mains, on déclame des poèmes, on prend des photos sous tous les angles…

La poétesse Malika Guers entre Tagrawla et Ouferhat


La chanteuse Nora At Brahim venue de Paris et Malek Amirouche

Naima Mehailia (conteuse algéroise), Nora Ait Menguelet (Directrice du Musée national de Menaa,
Wilaya de Ghardaia) et la jeune Kahina (chimiste et slameuse)

LE COUSCOUS OFFERT PAR LA FAMILLE GUERS



Et la recette de Da balaid: « C’est un couscous berbère en sauce que j'aime, explique-t-il, avec de la viande salée (el kedid) et du poulet. Pour les légumes il y a les petits haricots à points noirs, un peu de lentilles, de carottes et de courgettes en petits dés. Mais avant il faut blanchir les lentilles et les haricots et jeter leur eau. Quand aux petits oignons ne pas les couper, les laisser entier... »  Devant notre étonnement, il respire un  grand sourire: « La cuisine c’est mon métier préféré. J’adore cuisiner ! » Il nous promet pour la prochaine rencontre un couscous d’orge …

PREMIERE EDITION A 1000 M D’ALTITUDE





Sur cette dernière photo on voit le chanteur Malik Kazeoui accompagné de sa guitare chantant un chant dédié aux femmes connues qu’il compare chacune à un riche livre feuilleté et lu… Pour info, Malek Amirouche a été le producteur du premier CD de Malik en 2007….


Texte et photos : Abderrahmane Djelfaoui
Demain : acte 2 d’Une journée festive à montagne art






4 commentaires:

  1. la convivialité est le remède a tous

    RépondreSupprimer
  2. Une conviviabilé ,une simplicité,une harmonie parfaite entre le beau et l' utile.des photos qui donnent envie de s évader. bonne chance pour ce nouveau festival.

    RépondreSupprimer
  3. Une conviviabilé ,une simplicité,une harmonie parfaite entre le beau et l' utile.des photos qui donnent envie de s évader. bonne chance pour ce nouveau festival.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer